Étiquettes Archives: souffrance

Chroniques lecturiennes : l’épée de vérité

La lecture est une grande part de ma vie, et je m’étonne de ne point vous en avoir parlé plus tôt. Je m’étais sûrement dit que vous n’en auriez rien à tamponner, et je n’avais sans doute pas tort. Toujours est-il qu’aujourd’hui le fan qui dort en moi (et qui ronfle vachement fort, parce que je vous jure qu’il est difficile de l’ignorer) a décidé de s’exprimer. Et ça va être très différent des critiques que vous avez l’habitude de lire sur les autres sites, blogs et autres outils de déculturage.

Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que je suis incapable de faire des critiques mauvaises. Attention, ça ne veut pas dire que CE QUE JE DIS ne peut pas être mauvais (quoique…), mais plutôt qu’à mes yeux, l’OBJET DE LA CRITIQUE n’est pas mauvais. J’ai le rare don de savoir trouver le bon en toute chose qui nous entoure (enfin, c’est peut-être pas un don, mais plutôt une tare), et quand quelque chose me donne une impression négative, je ne dis pas « saynul, bouh caca-boudah dans tes cheveux », mais plutôt « C’est très bien, mais personnellement, ça n’est pas franchement mon genre » (Faut croire que mes parents m’ont bien élevé…). En bref, je suis banc publique bon public.

Critique littéraire

Les styles musicaux c’est rigolo

Qui n’a jamais hésité à répondre à la question « ¢’est quoi ton style de musique préféré? (ouéch?) » A cette question pourtant très simple, une personne normale n’a que trop de réponses à proposer.

A un instant donné, il est assez aisé de définir quel genre de musique on aimerait écouter, compte tenu de son humeur, du côté nostalgique ou d’envie de nouveauté… Mais son style préféré, genre de tous les temps? Ca, c’est une autre histoire.

Il convient de s’interroger sérieusement et à tête reposée sur la question, avant qu’il ne vienne à un de vos proches l’idée saugrenue de vous la poser. Est-ce que vous avez bien tous les styles possibles en tête? Du quatuor à cordes à l’acid house, en passant par le baroque, le math metal ou le Oï!, le nombre de genres musicaux qui existent dans le monde ne cesse d’augmenter (sans cesse). C’est vraiment un truc de ouf-guedin!! 

Nous allons essayer d’y voir un peu plus clair, en compagnie de ce cher Docteur Octopus, un grand spécialiste ès genres musicaux (n’en doutez pas).

 

Dr Octopus

 

La lose, un état d’esprit

L’auto-apitoiement, c’est tout un art, et je dirais même plus, c’est un sport, une science… une chaussette sale. Les futurs experts en Fail ont énormément de connaissances pourries et des siècles d’histoire de la nazerie à maîtriser. Ils doivent également se tenir à la pointe du progrès en matière de technologie en carton et de mauvais goût, pour que leurs moindres ratés se transforment en Epic fail et fassent la gloire de la lose.

Mais que sont vraiment ces Epic fails dont tout le monde parle? Qu’est-ce qui se cache derrière la façade légère et riante de la lose intersidérale? Nous vous invitons aujourd’hui dans un grand voyage jusqu’aux tréfonds des abîmes de la nullité… Ne vous inquiétez pas, le ridicule ne tue pas.

 

Please die

Ou peut-être que si…

 

Le suicide pour les nuls

Après le xylophone pour les nuls, la tarte aux pommes pour les nuls, et l’auto-chromatographie pour les nuls, voici enfin un nouveau guide trop leet pour les nuls que vous êtes!

 

connasse.jpg

 

Oula, euh, désolée, c’est pas ce que je voulais dire. (en fait je voulais dire que vous êtes des lecteurs niais débiles illettrés cons horripilants merveilleux!)

Voici donc quelques conseils pour bien réussir votre suicide, avec retours d’expérience à l’appui soutenus par des thèses scientifiques de pointe!

Affûtez vos seringues, ça va suicider!

Les vampires ont les crocs

Les vampires sont très à la mode depuis que la télé a réussi à les faire passer pour des créatures toutes kawai, avec plein de sentiments tout mimis cracra et des jolies quenottes toutes blanches…  Mwahaha, détrompez-vous!! Les vampires sont des raclures de bidet! De vils gredins! Un ramassis de sales voyous! Brigands! Voleurs! Croqueurs de jeunes filles esseulées à fort bonnet!

Comment puis-je me permettre de proférer de telles accusations, vous demandez-vous, innombrables fans de Twilight et du comte Alucard… Je le sais, voyez-vous! Je suis bien placée pour le savoir, étant moi-même une créature de la nuit, fruit d’une engeance maudite! Haha! Car je suis…

Je suis la Belette des Carpates! Le seul être mi-belette, mi-vampire, de ce côté des Carpates comme dans tout le reste du monde!

Tentative de diversion

Version!

C’était une blague sponsorisée par l’AJMPDB (Association des Jeux de Mots Pourris en Début de Billet).
Et tout de suite, votre dose quotidienne bi-hebdromadaire (voir ce billet) de loufoqueries à dormir debout.

 

Je vois un peu ce blog comme LE moyen ultime pour avertir la grande communauté du web des grands périls modernes. En voici un nouveau : la diversion… Sournoise, et même vicieuse, elle se cache dans les SPAMS, dans les POP-UPS et autres blogs désolants d’inutilité et truffés d’images de BOOBS. On vous ment, on vous cache des choses… Voilà, vous êtes prévenus.

Maintenant, passons à l’aspect ludique de la chose : Comment réussir une bonne diversion qui marche?

Au secours, mon Geek est malade !

Les Geeks sont sensibles… (Rien à foutre!)
Les Geeks sont parfois poètes… (Ca nous intéresse pas!)
Les Geeks peuvent chanter et danser… (J’ai dit ça nous intéresse pas!)
Un Geek peut faire la cuisine ou les papiers peints… (Tu veux vraiment mon poing sur la g*****?)
Et ben puisque c’est comme ça, restez incultes!

Mais non, je rigole… Je voulais vous parler de ces petits êtres dociles, fragiles (non, c’est pas des lopettes, enfin voyons!!), que sont les Geeks.

 

Quand on en adopte un, on se rend bien vite compte que si on ne veille pas bien sur lui, il va très vite tomber malade, voire crever, tel un stupide Tamagochi – et même si on s’en occupe bien, car le Geek a un fort instinct de contradiction. Le problème, c’est que les maladies susceptibles d’atteindre un Geek sont assez particulières! Forcément, vu son mode de vie très spécial… Allez, je vais vous aider à y voir plus clair.