Étiquettes Archives: internet is for porn

Sexy jeu vidéo

Les jeux vidéo de tous bords misent sur certaines grandes valeurs, qui font leur fierté : fun, réalisme, difficulté hardcore, patte graphique, originalité, humour, musique et ambiance recherchées… Il y en a pour tous les goûts. Et puis il y a une valeur universelle, partagée par l’ensemble des joueurs geeks en manque d’interactions sociales : les nichons.

Si vous n’avez jamais bandé devant un jeu vidéo, c’est que vous n’êtes pas un vrai geek. Et je parle bien sûr du sens littéral. Les jeux s’adressent à des mâles libidineux, ils sont donc devenus é-queue-citants à un point qui peut être, au choix, gênant ou salvateur. Mais pourquoi cette surenchère du sex(-y) dans les jeux vidéo? Pour qui prend-on les joueurs?

boobs

Fan Service 【サービス】

Avant toute autre chose, un geek, ça n’est pas une personne à moitié humaine et à moitié elfe, qui vit reclus dans sa forêt de câbles, ses fourrés de poussières et dans des arbres binaires, ni un être lobotomisé qui passe sa vie devant un écran à parler avec des onomatopées tels que « Wow », « Rofl » et autres… Non…

En effet, ce merveilleux mot anglais désigne en fait une personne passionnée par un domaine précis, voire complètement obsédée. A cet égard, on pourrait très bien le rapprocher du mot « Fan », qui désigne une personne osbédée par une autre personne, un groupe de personnes, une œuvre,etc…

Et ça m’amène donc à ce point : un geek est bien souvent aussi un Fan : un geek féru de science sera par exemple fan de tel ou tel prix nobel, un geek de la bande dessinée sera fan de tel auteur. Attention cependant : la réciproque est fausse. Une adolescente en chaleur qui est fan de Tokio Hotel ne sera pas une geekette pour autant, car elle ne s’intéresse qu’aux personnes (voire, à la limite aux « oeuvres »), mais pas à un domaine général.

Il est frais, mon mème, il est frais

Il est frais, mon mème, il est frais !

Peuh !… Même pas vrai

Bon, suite à ce jeu de mot débile (une fois de plus), je vais aujourd’hui vous introduire les mèmes internet – mais pas trop profond, quand même… Tout d’abord, on va faire appel à notre chère encyclopédie préférée pour en savoir un peu plus.

 Le mot mème vient de mimesis (du grec « imitation »), un peut comme le mot mimétisme. Cela désigne donc des éléments culturels transmis par l’imitation. Ce genre de phénomènes est très répandus sur le web, ce qui fait qu’on parle souvent de mèmes internet (« internet memes » en anglais. Attention, en français, il faut utiliser le è à la place du ê, pour ne pas confondre avec même !

En effet, sur la toile, les phénomènes de ce genre se reproduisent bien plus facilement et rapidement, avec l’aide de tous ces n00b et ces g33k qui répètent toutes les conneries qu’on leur dit et qui s’empressent de répandre la bêtise humaine à l’aide de leurs armes démoniaques : fessebook, la désencyclopédie, les chans et autresimageboards à la noix. Si ça ne tenait qu’à moi, je TUERAIS TOUS CES CONS A COUP de RM * ET ON EN PARLERAIT PLUS !!1!!1!one

Hum, hum… Merci, Wikipe-tan… Ton avis nous sera d’une grande utilité… Pour résumer tes propos, je dirai que les mèmes internet sont en fait l’œuvre d’internautes qui ont, volontairement ou non, pourri un peu plus encore la toile, la faisant plus ressembler à une croûte inspirée de Picaso, et s’éloignant de plus en plus de la Joconde…

Tout le monde connait au moins un mème, parfois sans le savoir. Oui oui, même toi là. Oui, toi, celui qui me lit depuis tout à l’heure ! T’as pas honte de me fixer comme ça ? Ca ne se fait pas ! Je suis sûr que tu connais un mème… Tu as sans doute entendu prononcer le mot « LOL » au moins une fois dans ta vie ? Tu as sans doute regardé la vidéo de 2 Girls 1 Cup (ou un ami à toi t’en a parlé… Si du moins tu as des amis…) ?

Kawaiitude Contest

Le côté kawai de nos gentils zamis les zanimos avait été à peine survolé, bafoué et vite oublié dans ce billet, et je vous propose donc de prendre sa revanche. La monnaie de sa pièce. Voici l’envers de la médaille : un billet entier (youpi!) sur la kawaiitude des animaux ^_^ \\o/

(OMG quel sujet pourri, mais quelle gonzesse, pfff, rha, faites la taire, remboursé!!)  T___T

 

OMG trop kawaiiiii

Tentative de diversion

Version!

C’était une blague sponsorisée par l’AJMPDB (Association des Jeux de Mots Pourris en Début de Billet).
Et tout de suite, votre dose quotidienne bi-hebdromadaire (voir ce billet) de loufoqueries à dormir debout.

 

Je vois un peu ce blog comme LE moyen ultime pour avertir la grande communauté du web des grands périls modernes. En voici un nouveau : la diversion… Sournoise, et même vicieuse, elle se cache dans les SPAMS, dans les POP-UPS et autres blogs désolants d’inutilité et truffés d’images de BOOBS. On vous ment, on vous cache des choses… Voilà, vous êtes prévenus.

Maintenant, passons à l’aspect ludique de la chose : Comment réussir une bonne diversion qui marche?

Epic Search

Vous l’aurez peut-être remarqué, le blog est référencé sur les moteurs de recherche (et vous noterez aussi que je n’ai pas dit « bien référencé », ou « mal référencé ». Je préfère ne pas meridiculiser mouiller). Ce qu’il y a de marrant, avec tous ces moteurs, c’est qu’on peut y taper de tout (même Chuck Norris), et de n’importe quoi. Surtout de n’importe quoi, ce qui en fait des outils merveilleux.

Analyse antivirus du fichier Rêves en cours, veuillez patienter…

Qui ne s’est jamais demandé ce que pouvaient bien signifier ses rêves?
Bon, d’abord, qui n’en a jamais fait? Hein? Qui? Qui, qui? QUI???

– Monsieur, Kate elle en a jamais fait! hihi!
– Bien Kate, tu vas être notre cobaye n°0, le produit de référence de notre expérience vidéoludique d’interprétation des rêves en 3D.
Maintenant allonge-toi sur la chaise électrique… Et si tu sens des picotements pouvant aller jusqu’à une poignante douleur larmoyante, c’est normal.

Ouais, c’est possible que notre expérience ait assez mal commencé… Mais les vrais scientifiques ne s’arrêtent pas à des détails aussi insignifiants! Il faut aller au bout de ses rêves, de ses croyances!

ET C’EST CE QUE NOUS AVONS FAIT !!!!!!!!1!!!

OS-tan, personnifications ostentatoires

Bien le bonjour à tous. Ce billet (au titre bien sérieux quand même…) va me permettre d’aborder quelque chose que j’ai toujours adoré : le Hentaï les OS-tans !!! Qu’est ce que les OS-tans, me direz-vous ? Il s’agit ni plus ni moins de personnifications pour les OS. D’autres vont aussi me demander ce qu’est un OS (mais oui, y’a des n00b vous savez, ça existe !!! Pour ceux-là, je dirai d’aller se renseigner sur le Ouaibe, Cool is your friend).

Bon, mais qu’y a-t-il de si intéressant, à leur sujet (à part leurs formes avantageuses et leur tenues courtes) ? Eh bien pas grand chose à vrai dire. Quoique leur histoire est plutôt cocasse :

Il était une fois, il y a fort longtemps (eh oui, plus de 10 ans pour l’histoire du net, c’est une éternité), une bande de geek dégénérés du Nevada qui discutaient sur un chan (Futaba Channel pour ceux que ça intéresse – je me demande bien qui d’ailleurs). Comme tout bon geek dégénéré qui se respecte, ils disaient du mal de Windows (de toute façon, je vois mal comment il aurait pu en être autrement). Pour être encore plus précis, il parlaient des difficultés qu’ils rencontraient dans leur (non-)utilisation/leur désinstallation de Windows Me.

Message d'erreur WinMe

Il est surprenant de constater à quel point le côté capricieux de Windows Me me rappelle celui de ma chère et tendre (argh, non, San, patapé, patapé T_T). Et c’est exactement pour cette raison que les geeks en question ont décidé de représenter cet OS par une fille (j’entends déjà ces mesdames hurler au scandale, nous traiter de misogynes… Laissons-les faire, elles ne feront que prouver une fois de plus que ces geeks là avaient vu juste). Et comme tout bon geek qui se respecte, il a fallu que la représentation en question soit dans le pur style nippon des mangas (et accessoirement du hentaï ;-)). Ce qui donne à peu près ceci :

Me-tan et sa gatling

Vous remarquerez qu’en plus, elle est habillée en soubrette – histoire de satisfaire tous les fétichistes de Windows Me

Par contre, ne me demandez surtout pas pourquoi elle tient une gatling (je ne préfère pas savoir !!!)