Catégories Archives: Geek du Nevada

Documentaire : le geek du Nevada

Il y a quelques temps, nous avions tenté (sans succès) de définir et de redéfinir ce qu’est le geek. Nous allons aujourd’hui pouvoir aller encore plus en profondeur avec le concept de « geek du Nevada ». La définition en elle-même est extrêmement simple, et il suffit de ne remplir que deux conditions pour appartenir à cette […]

La broderie c’est geek

Dans l’inconscient populaire, la broderie est une de ces disciplines prisées des petites mamies, encore dans la fleur de l’âge, mais passablement désœuvrées, et qui souhaitent faire un peu autre chose que du crochet. Mais il faut se rendre à l’évidence : pour broder avec de touts petits fils, il faut avoir de bons yeux, […]

Les extra-terrestres sont de retour

Ils sont de retour! Pour vous jouer un mauvais tour! Plus verts et déliquescents qu’une pizza périmée, plus nocifs et nauséabonds qu’une horde de rats mutants, et encore plus vilains que le plus vilain des dictateurs africains! Tremblez, car le monde sera bientôt entre leurs mains…

Et priez pour votre salut!

 

Avé Galaxar!

Mon Geek n’est pas jouasse : FAQCQFD

Votre geek n’est pas riant et frétillant? Il n’a pas l’air épanoui jusqu’au bout de ses oreilles poilues? Bah alors, qu’est-ce qu’il se passe encore? Pourquoi donc est-ce qu’il fait la moue au lieu de vous faire la fête quand vous rentrez à la maison? Voici une petite FAQ / checklist pour vous aider dans ces questionnements métaphilosophiques ☺

Vous allez enfin savoir tout ce qu’il ne faut pas savoir sur les geeks, leur bonheur, leur plaisir…
Alors comme ça, ça vous intéresse, hein, bande de keukins! o_O

 

Fan Service 【サービス】

Avant toute autre chose, un geek, ça n’est pas une personne à moitié humaine et à moitié elfe, qui vit reclus dans sa forêt de câbles, ses fourrés de poussières et dans des arbres binaires, ni un être lobotomisé qui passe sa vie devant un écran à parler avec des onomatopées tels que « Wow », « Rofl » et autres… Non…

En effet, ce merveilleux mot anglais désigne en fait une personne passionnée par un domaine précis, voire complètement obsédée. A cet égard, on pourrait très bien le rapprocher du mot « Fan », qui désigne une personne osbédée par une autre personne, un groupe de personnes, une œuvre,etc…

Et ça m’amène donc à ce point : un geek est bien souvent aussi un Fan : un geek féru de science sera par exemple fan de tel ou tel prix nobel, un geek de la bande dessinée sera fan de tel auteur. Attention cependant : la réciproque est fausse. Une adolescente en chaleur qui est fan de Tokio Hotel ne sera pas une geekette pour autant, car elle ne s’intéresse qu’aux personnes (voire, à la limite aux « oeuvres »), mais pas à un domaine général.

Il est frais, mon mème, il est frais

Il est frais, mon mème, il est frais !

Peuh !… Même pas vrai

Bon, suite à ce jeu de mot débile (une fois de plus), je vais aujourd’hui vous introduire les mèmes internet – mais pas trop profond, quand même… Tout d’abord, on va faire appel à notre chère encyclopédie préférée pour en savoir un peu plus.

 Le mot mème vient de mimesis (du grec « imitation »), un peut comme le mot mimétisme. Cela désigne donc des éléments culturels transmis par l’imitation. Ce genre de phénomènes est très répandus sur le web, ce qui fait qu’on parle souvent de mèmes internet (« internet memes » en anglais. Attention, en français, il faut utiliser le è à la place du ê, pour ne pas confondre avec même !

En effet, sur la toile, les phénomènes de ce genre se reproduisent bien plus facilement et rapidement, avec l’aide de tous ces n00b et ces g33k qui répètent toutes les conneries qu’on leur dit et qui s’empressent de répandre la bêtise humaine à l’aide de leurs armes démoniaques : fessebook, la désencyclopédie, les chans et autresimageboards à la noix. Si ça ne tenait qu’à moi, je TUERAIS TOUS CES CONS A COUP de RM * ET ON EN PARLERAIT PLUS !!1!!1!one

Hum, hum… Merci, Wikipe-tan… Ton avis nous sera d’une grande utilité… Pour résumer tes propos, je dirai que les mèmes internet sont en fait l’œuvre d’internautes qui ont, volontairement ou non, pourri un peu plus encore la toile, la faisant plus ressembler à une croûte inspirée de Picaso, et s’éloignant de plus en plus de la Joconde…

Tout le monde connait au moins un mème, parfois sans le savoir. Oui oui, même toi là. Oui, toi, celui qui me lit depuis tout à l’heure ! T’as pas honte de me fixer comme ça ? Ca ne se fait pas ! Je suis sûr que tu connais un mème… Tu as sans doute entendu prononcer le mot « LOL » au moins une fois dans ta vie ? Tu as sans doute regardé la vidéo de 2 Girls 1 Cup (ou un ami à toi t’en a parlé… Si du moins tu as des amis…) ?

Niveau de geekitude – le billet retour

QUOI ??!!!!!!!one!  Qu’entends-je?! Des QCM pour déterminer le G33K L3V3L des gens?! OMG c’est horrible! Je m’insurge!!!
Quelle abomination sans nom! C’est pas du tout précis enfin! C’est pas comme ça qu’on fait!

Je vais vous montrer moi, de vraies méthodes garanties 100% pur jus pour savoir si vous êtes un geek ou pas, et à quel point!

Au nom de la science, ♪ let's go! ♪

Niveau de geekitude

Pierre – … et puis d’abord, je suis plus geek que toi, na !
Paul – C’est pas vrai. Ton argument est invalide parce que les pompom-girls-ninja sont plus fortes que les bûcherons-pirates !!!1!

Qui de Pierre ou de Paul est le plus geek ? Dur dur de savoir. Je dirais même plus, dur d’évaluer notre niveau de geekitude de manière générale et absolue. J’ai personnellement toujours apprécié de me faire traiter de geek (j’aurais peut-être dû avoir honte, à la place, mais bon), et je me suis de nombreuses fois demandé :

Est-ce que untel/unetelle est plus geek que moi ?

Mais finalement, je trouvais toujours des arguments pour et des arguments contre le fait que j’étais le plus geek. On pourrait en déduire donc que le niveau de geekitude dépend tout simplement du point de vue… Mais ça mettrait fin à d’interminables débats passionnants entres adolescents boutonneux et L337 sp34k3rs.

Pourtant, il existe un certain nombre de sites qui se présentent comme des références, et qui tentent de vous donner votre niveau de geekitude (en points, en pourcentage, en nombre de BD ou encore en cacahuètes… à vous de choisir). J’ai testé ces tests pour vous (même si « tu peux pas test »…).

Au secours, mon Geek est malade !

Les Geeks sont sensibles… (Rien à foutre!)
Les Geeks sont parfois poètes… (Ca nous intéresse pas!)
Les Geeks peuvent chanter et danser… (J’ai dit ça nous intéresse pas!)
Un Geek peut faire la cuisine ou les papiers peints… (Tu veux vraiment mon poing sur la g*****?)
Et ben puisque c’est comme ça, restez incultes!

Mais non, je rigole… Je voulais vous parler de ces petits êtres dociles, fragiles (non, c’est pas des lopettes, enfin voyons!!), que sont les Geeks.

 

Quand on en adopte un, on se rend bien vite compte que si on ne veille pas bien sur lui, il va très vite tomber malade, voire crever, tel un stupide Tamagochi – et même si on s’en occupe bien, car le Geek a un fort instinct de contradiction. Le problème, c’est que les maladies susceptibles d’atteindre un Geek sont assez particulières! Forcément, vu son mode de vie très spécial… Allez, je vais vous aider à y voir plus clair.