Author Archives: Yosko

Pirates : Ninjas en devenir ?

Au delà de cette lutte millénaires entre fans de pirates et de ninjas, et derrière ce titre accrocheur, se cache la volonté de l’auteur d’exprimer son avis sur un sujet éculé et amplement revisité de par la toile. Ben oui, c’est ça être blogueur : parler de ce que tout le monde connait déjà et donner son avis sur des trucs dont personne n’a rien à foutre.

Le piratage sur internet est un sujet vu et revu et je ne m’abaisserai pas à exprimer à nouveau ce qui a été dit des milliers de fois sur le web. Quitte à se ridiculiser, je préfère encore déblatérer des conneries comme je le fais depuis toujours. Et je ne vais pas me priver aujourd’hui, en commençant par cette image énigmatique.

 

(Ben oui, tout ce qui a attrait aux ninjas est énigmatique de toute façon…)

Back to kick some a**

Yeehaa, Youpi, Tralala, Banga ! En effet, sous ces onomatopées et cet esprit bon enfant, c’est le retour du fantastique Yosko \\o/…

… euh… C’est le moment où il faut applaudir, les mecs… Allez, faites pas vos radasses des tropiques. Je me tape le giga bide là… Bon, OK ! J’ai compris, vous voulez plus de moi, c’est ça ? Grrr je me vengerai. Vous me paierez ça, espèces de mollusques dégénérés. Ma vengeance sera si terrible que vos arrières petits enfants difformes en trembleront encore ! Bande de bachibouzouks, votre souffrance sera tellement horrible que vous me supplierez de mettre fin à vos vies insignifiantes ! Je….

 
Hum, hum. Ne nous emportons pas. Restons calme, sobre et gardons les idées claires. Si je veux me venger de tous ces gens qui ne lisent pas notre blog, il faut que je reste organisé. Prenons donc les choses dans l’ordre. Tout d’abord répondons à ces quelques questions :

Pause et JVTV

Bon, il faut le dire, ma vie est très remplie. C’est très certainement de ma faute aussi, mais bon il semblerait que j’aime souffrir et me déborder de projets… Toujours est-il que j’ai pas trop le temps de billeter en ce moment.
– Arg non quelle horreur, il nous abandonne!
, entends-je.
Que nenni, rassurez-vous ! Je me mets en pause de billet pour une période de 4 mois… qui dure depuis déjà 2 mois. En gros, je vais vous laisser tranquille jusqu’à fin Janvier environ.
– Quoi ?!? Il se fout de nous ? Mais comment allons-nous survivre ? TT___TT
Ne vous inquiétez pas, Santian est toujours là pour me remplacer. De toute façon elle est plus productive que moi depuis fort longtemps xD

Bon, trêve de mauvaises nouvelles : excepté ceci, j’ai le grand honneur de vous annoncer que vous pouvez dorénavant écouter nos voix suaves et sensuelles de geeks dégénérés déblatérer des inepties hallucinantes au cours de vidéos épiques présentant des perles vidéoludiques innénarables et fantasmagoriques (ouf, un peu longue, la phrase >.<). En effet, nous nous sommes mis à produire ce qu’on appelle (dans le jargon du milieu) des « JVTV » (c’est-à-dire des vidéos (TV) sur des jeux-vidéo (JV)). Nous postons ces dernières sur dailymotion et sur jeuxvideo.fr.

Fan Service 【サービス】

Avant toute autre chose, un geek, ça n’est pas une personne à moitié humaine et à moitié elfe, qui vit reclus dans sa forêt de câbles, ses fourrés de poussières et dans des arbres binaires, ni un être lobotomisé qui passe sa vie devant un écran à parler avec des onomatopées tels que « Wow », « Rofl » et autres… Non…

En effet, ce merveilleux mot anglais désigne en fait une personne passionnée par un domaine précis, voire complètement obsédée. A cet égard, on pourrait très bien le rapprocher du mot « Fan », qui désigne une personne osbédée par une autre personne, un groupe de personnes, une œuvre,etc…

Et ça m’amène donc à ce point : un geek est bien souvent aussi un Fan : un geek féru de science sera par exemple fan de tel ou tel prix nobel, un geek de la bande dessinée sera fan de tel auteur. Attention cependant : la réciproque est fausse. Une adolescente en chaleur qui est fan de Tokio Hotel ne sera pas une geekette pour autant, car elle ne s’intéresse qu’aux personnes (voire, à la limite aux « oeuvres »), mais pas à un domaine général.

Il est frais, mon mème, il est frais

Il est frais, mon mème, il est frais !

Peuh !… Même pas vrai

Bon, suite à ce jeu de mot débile (une fois de plus), je vais aujourd’hui vous introduire les mèmes internet – mais pas trop profond, quand même… Tout d’abord, on va faire appel à notre chère encyclopédie préférée pour en savoir un peu plus.

 Le mot mème vient de mimesis (du grec « imitation »), un peut comme le mot mimétisme. Cela désigne donc des éléments culturels transmis par l’imitation. Ce genre de phénomènes est très répandus sur le web, ce qui fait qu’on parle souvent de mèmes internet (« internet memes » en anglais. Attention, en français, il faut utiliser le è à la place du ê, pour ne pas confondre avec même !

En effet, sur la toile, les phénomènes de ce genre se reproduisent bien plus facilement et rapidement, avec l’aide de tous ces n00b et ces g33k qui répètent toutes les conneries qu’on leur dit et qui s’empressent de répandre la bêtise humaine à l’aide de leurs armes démoniaques : fessebook, la désencyclopédie, les chans et autresimageboards à la noix. Si ça ne tenait qu’à moi, je TUERAIS TOUS CES CONS A COUP de RM * ET ON EN PARLERAIT PLUS !!1!!1!one

Hum, hum… Merci, Wikipe-tan… Ton avis nous sera d’une grande utilité… Pour résumer tes propos, je dirai que les mèmes internet sont en fait l’œuvre d’internautes qui ont, volontairement ou non, pourri un peu plus encore la toile, la faisant plus ressembler à une croûte inspirée de Picaso, et s’éloignant de plus en plus de la Joconde…

Tout le monde connait au moins un mème, parfois sans le savoir. Oui oui, même toi là. Oui, toi, celui qui me lit depuis tout à l’heure ! T’as pas honte de me fixer comme ça ? Ca ne se fait pas ! Je suis sûr que tu connais un mème… Tu as sans doute entendu prononcer le mot « LOL » au moins une fois dans ta vie ? Tu as sans doute regardé la vidéo de 2 Girls 1 Cup (ou un ami à toi t’en a parlé… Si du moins tu as des amis…) ?

Niveau de geekitude

Pierre – … et puis d’abord, je suis plus geek que toi, na !
Paul – C’est pas vrai. Ton argument est invalide parce que les pompom-girls-ninja sont plus fortes que les bûcherons-pirates !!!1!

Qui de Pierre ou de Paul est le plus geek ? Dur dur de savoir. Je dirais même plus, dur d’évaluer notre niveau de geekitude de manière générale et absolue. J’ai personnellement toujours apprécié de me faire traiter de geek (j’aurais peut-être dû avoir honte, à la place, mais bon), et je me suis de nombreuses fois demandé :

Est-ce que untel/unetelle est plus geek que moi ?

Mais finalement, je trouvais toujours des arguments pour et des arguments contre le fait que j’étais le plus geek. On pourrait en déduire donc que le niveau de geekitude dépend tout simplement du point de vue… Mais ça mettrait fin à d’interminables débats passionnants entres adolescents boutonneux et L337 sp34k3rs.

Pourtant, il existe un certain nombre de sites qui se présentent comme des références, et qui tentent de vous donner votre niveau de geekitude (en points, en pourcentage, en nombre de BD ou encore en cacahuètes… à vous de choisir). J’ai testé ces tests pour vous (même si « tu peux pas test »…).

Jeux de mots – jeux de maux

Vous en avez marre que les autres rigolent sans que vous sachiez pourquoi – Il se foutent de ma magnifique petite gueule d’amour, c’est ça ? – Vous en avez marre de comprendre leurs blagues avec 25 minutes (et 73 centièmes) de retard, vous en avez marre de ne pas être capable, vous aussi, d’épater la galerie avec un humour corrosif – pire que de la bave d’alien, vous en avez mare… au canards ? Alors ce billet est fait pour vous !


L’objectif de ce How To va donc être de vous apprendre l’art des jeux de mots pourraves (ou non).

Epic Search

Vous l’aurez peut-être remarqué, le blog est référencé sur les moteurs de recherche (et vous noterez aussi que je n’ai pas dit « bien référencé », ou « mal référencé ». Je préfère ne pas meridiculiser mouiller). Ce qu’il y a de marrant, avec tous ces moteurs, c’est qu’on peut y taper de tout (même Chuck Norris), et de n’importe quoi. Surtout de n’importe quoi, ce qui en fait des outils merveilleux.

Faut-il une Hordes-onnance pour y survivre ?

Étendant paresseusement ses rayons sur la vallée désertique, l’astre solaire entama sa lente envolée vers les cieux. Les ombres étirées des rochers dessinaient d’étranges tentacules essayant vainement de rejoindre le côté sombre de la surface terrestre. Jim en profita pour marquer une pause, humant l’air et profitant de la chaleur salvatrice du soleil. Il allait ainsi pouvoir profiter d’une marche plus tranquille, car la horde ne le poursuivrait plus avant la tombée de la nuit. Et l’odeur sèche et chaude du désert le changerait des relents de putréfaction du Fort Morne qu’il avait abandonné quelques heures plus tôt, à l’instant fatidique de l’assaut.

Les survivants avaient eu beau s’organiser et se serrer les coudes, la horde était revenue, incessante, chaque soir, et cette nuit avec été celle de trop. Bill, Johanna, le prêtre, et même William, le marine. Tous y étaient passés cette nuit. Seul Jim avait survécu, et il ne devait son salut qu’à la fourberie avec laquelle il les avait bernés. Sachant ses alliés temporaires condamnés, il les avait sacrifiés afin de s’offrir une maigre chance de réchapper aux morts-vivants.

Geek taré et rots

Tony Hero

A moins que vous ne vous terriez au plus profond de la Haute-Saône profonde depuis des mois (oui je sais, ça fait répétition), vous aurez inévitablement entendu parler de ce phénomène de société…

Mais qui est donc ce Geek complètement taré qui a envahi tous les salons de joueurs pour roter comme un porc ?!?

En fait, il ne s’agit pas d’une personne (Ah bon ?!???!!?), mais d’un gros bout de plastique accompagné d’un DVD. Eh oui, difficile de décrire ce jeu autrement. Et c’est exactement comme ça que je le voyais au début. En tant que guitariste (et bassiste par la même occasion), je m’imaginais Guitar Hero :