Hibernation, belle invention

Et dieu créa les arbres, les zanimaux et les bisounours. Et il vit que c’était choupinou. Puis le lendemain il créa les saisons, et là il vit que ça craignait parce que les mimis zanimaux, ils crevaient de froid en hiver :-\\
Aussi il décida de trouver un arrangement pour que les pauvres petits zanimaux ne souffrent pas des rigueurs hivernales, et comme il n’y avait vraiment rien à faire d’intéressant de toute manière à ce moment de l’année, il jugea qu’ils avaient qu’à rester au chaud, ces feignasses.
Alors, quand la bise fut venue, tous les petits zanimaux mignons de la forêt se couchèrent tous ensemble les uns contre les autres pour se tenir chaud, et aussi comme ça ils seraient prêts pour la grosse partouze organisée dès le réveil. Et dieu vit que c’était chouette, quand même, toute cette chaleur et cette bonne humeur, et puis surtout la partouze après.

Quels veinards quand même, les animaux, sur ce coup-là. Dormir pendant la mauvaise saison, le rêve! Et nous, on a juste hérité d’une faculté relativement naze de se couvrir de vêtements et de manteaux quand il fait froid. Et n’oublions pas la faculté non moins importante de polluer plus pour chauffer nos chez-nous… Ce qui ne nous empêche pas d’attraper rhumes et grippes qui vont bien. J’ai l’impression qu’on s’est bien fait avoir! Qu’est-ce qu’il fallait faire le jour de la remise de l’hibernation, pour en avoir, au juste?!

 

 

Reste à noter que les petites bestioles sortent pas mal affaiblies de cette période merveilleuse qu’est l’hibernation. Heureusement qu’il y a la partouze pour les remettre sur pied, parce qu’ils sont tous maigres et desséchés (ils seraient même à la mode s’ils étaient humains). Et pour peu qu’ils aient eu des petits… Et bien, par exemple, la maman ourse hiberne, mais pas ses chiards qui continuent à têter pendant tout l’hiver! La loose! Tu m’étonnes qu’au réveil elle soit un peu furax! D’où le proverbe : il ne faut pas réveiller l’ourse qui dort.

 

 

Alors l’hibernation, idée géniale ou damnation? Ronfler ou se cailler les miches? Voici un petit tableau récapitulatif qui devrait nous aider à répondre à cette question essentielle.

 

  

Je crois que les résultats parlent d’eux-mêmes : l’hibernation est bel et bien le problème à toutes nos solutions. Ou l’inverse, pour ce que ça vaut. Maintenant qu’on est tous d’accord, je vais vous demander, chers lecteurs, de réfléchir posément à la question. Est-ce que vous voulez continuer à être spoliés de votre droit d’hibernation? Est-ce que vous voulez vraiment polluer la planète, et souler tout le monde avec votre crève contagieuse? Est-ce que c’est le futur que vous souhaitez à vos enfants?? Si froid, sombre et déprimant? (comme un long matin d’hiver)…

Non! On en a marre! On veut l’hibernation! Oui, l’hibernation pour tous, tout le temps (enfin surtout en hiver), l’hibernation pour les petits et pour les grands, l’hibernation pour être bien dans son petit corps et sur sa petite planète. Nous réclamons notre droit à l’hibernation! Allez, tous en choeur après moi!

Hiiibernation! Hiiiibernation! Hiiiiibernation! Hibernatioooonnnn!!!

 

 

Désolée, l’auteur de ce billet est passée en mode hibernation. Veuillez patienter jusqu’au printemps!

2 Responses to Hibernation, belle invention

  1. Demosthene says:

    Ca te ressemble bien de réclamer l’hibernage toi…

  2. San says:

    Je m’insurge contre cette fausse image de belette marmottique, alors que je dors même pas au boulot!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>