Tentative de diversion

Version!

C’était une blague sponsorisée par l’AJMPDB (Association des Jeux de Mots Pourris en Début de Billet).
Et tout de suite, votre dose quotidienne bi-hebdromadaire (voir ce billet) de loufoqueries à dormir debout.

 

Je vois un peu ce blog comme LE moyen ultime pour avertir la grande communauté du web des grands périls modernes. En voici un nouveau : la diversion… Sournoise, et même vicieuse, elle se cache dans les SPAMS, dans les POP-UPS et autres blogs désolants d’inutilité et truffés d’images de BOOBS. On vous ment, on vous cache des choses… Voilà, vous êtes prévenus.

Maintenant, passons à l’aspect ludique de la chose : Comment réussir une bonne diversion qui marche?

GUIDE DE LA DIVERSION FACILE

 

(Version facile!) Que ce soit pour détourner l’attention du lecteur sur autre chose que les sujets sérieux et déprimants que vous tentez de ne pas aborder, ou simplement pour soûler votre public et récolter quelques tomates bien mûres à pas cher, la diversion est à la portée de tous. Mais une diversion réussie implique tout de même un minimum de connaissance.

 

1) Le choix du sujet

 

Le sujet de la diversion est assez libre, car nous verrons au point 2 que ce qui compte, c’est plutôt la manière de l’aborder. N’importe quoi peut égarer un visiteur, et votre choix devra essentiellement aller vers l’inattendu, le déstabilisant, l’insoupçonnable… L’occulte. Le sexe. Enfin non, je veux dire, ça dépend du sujet que vous essayer de ne pas aborder en premier lieu.
Exemple : vous essayez de ne pas parler du mode de transmission de l’herpès (parce que ça rend tout le monde dépressif et suicidaire)
Diversion conseillée : un poney ; une crêpe au beurre salé avec une publicité discrète mais bien visible pour votre crêperie préférée.
Diversion déconseillée : le sexe

 

De manière générale, voici une liste de sujets de diversion qui marcheront dans la plupart des cas, et ce quelle que soit la manière de l’aborder, de par leur nature même (comprendre ici que tout le monde verra que c’est une diversion, mais personne ne pourra s’empêcher de tomber dedans!)

  • Les sei… — B O O B S
  • Les poneys
  • Un éléphant rose qui vole dans le ciel

Mais si, là! Regarde!!

 

Ce qu’ont très bien compris les plus grands joueurs d’échecs. Voici par exemple la stratégie employée par Deep Blue face à Kasparov :

Vous l’aurez deviné, Deep Blue est un ordinateur. Cette stratégie s’avère inadéquate face à un joueur humain… A moins qu’il ne s’agisse d’un geek pervers fétichiste 😛

Toutes les variations autour de ces thèmes sont possibles bien entendu.
Vous voilà paré d’innombrables sujets de diversion. Maintenant, reste à y mettre les formes…

 

2) Mise en place de la diversion

 

Les vieux sages de l’internet disent qu’on peut faire marcher n’importe quel sujet de diversion avec une bonne mise en page… Ce n’est pas tout à fait vrai. Pour certains, il faudra en fait une TRES bonne mise en page. Accrochez-vous, ça va diverser.

Pour commencer, deux grandes maisons se distinguent : l’image, et le geste.

– Le geste : il y a un certain nombre de techniques ninja de diversion, que je ne détaillerai pas ici puisque vous les trouverez très bien expliquées sur des sites culturels comme naruto.com 🙂

– L’image : dans le domaine iconoclastique, certains préfèrent le tape-à-l’oeil, d’autres le discret-mais-efficace… Chacun sa technique, beauté ou laideur, c’est ainsi qu’est né l’art de la diversion. Mais comme, quand même, on ne vous prend pas pour des cons, nous allons vous révéler ici LA recette pour avoir une diversion 100% pur jus à base de concentré vivant de folie furieuse !!!!

 

Retenez le credo :

  • Une grosse image.
    A vous les pop-up plein écran, les éléphants géants et les T-Rex énormes. Il faut en mettre plein la vue au public
  • Plein de belles couleurs.
    Les enfants aiment ça, et personne ne pourra plus vous ignorer si vous écrivez en violet sur fond jaune. Les yeux qui saignent, c’est du bonus
  • Un slogan.
    Avec un jeu de mots pourri si possible. A ce sujet, se reporter au billet à venir de Yosko sur les jeux de mots
  • Spammer à volonté.
    Ca ne sert à rien si personne ne le lit. Donc, plus de victimes vous ferez, plus la diversion sera utile

 

Il va falloir être meilleur que ce bon vieux Coyote, pour attraper le road-runner du web… Petit exemple en images :

 

Et voilà, vous détenez maintenant les secrets de la diversion… Vous allez pouvoir manipuler les foules en leur faisant croire que rien n’a d’importance… Les gens vont prendre des vessies pour des lanternes grâce à vous! Youpi! Vous avez le Pouvoir! Brrr, ça fait froid dans le dos.

 

Ca ne vous rappelle rien? Raconter n’importe quoi, désinformation, propagande, rumeurs débiles et mensongères… Hé oui! Vous aussi, honnêtes visiteurs à l’honneur bafouée, êtes victimes du grand moteur de diversion qu’est ce merveilleux blog. On vous manipule! Bouh! >.<

2 Responses to Tentative de diversion

  1. nyco says:

    merci san, je croyais etre alcoolique a force de voir des elephants roses de partout, mais grace a toi je sais maintenant que c’est normal !

    Par contre, pour ce qui est de tes exemples de diversion, je suis d’accord avec les plupart des liens ( surtout l’extraterrestre) mais est ce que tu peux m’expliquer les t-rex et le panda ?

    PS: pour la 1ere image, je crois que yosko s’est enfui pendant que tu le prenais en photo

  2. San says:

    Ah, les liens dans mes billets, c’est une grande aventure…

    Si tu les regardes attentivement, tu verras quelque chose de très étrange : le T-Rex n’est pas un lien, il y n’a que le Tyran de Tyrannosaure qui pointe vers quelque chose. Et ça pointe sur un machin débile qui a un rapport avec tyran. C’est immonde comme humour, non?! 😀
    Pareil pour le da de Panda.
    Ah et je vais changer le poney parce que quand même c’est trop chiant 😛 Pauvres visiteurs, que je vous plains.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>